La scarification.

Coucou mes plumes, aujourd'hui je reviens avec un nouvel article qui parlera de la scarification.

Oui je sais, ce n'est pas un sujet glamour mais je pense que c'est un sujet auquel nous devons parler.

La scarification, c'est quoi ?

La scarification c'est une automutilation. C'est comme une maladie, drogue qui provoque un certain "bien-être".

Pourquoi? Quand on se coupe quelque chose sort, "l'endorphine". C'est une sorte d'extase, ça nous relaxe.

Chez qui et pourquoi?

La mutilation se pratique le plus souvent à la période de l'adolescence.

En effet, pour beaucoup de personnes l'adolescence est quelque chose d'horrible ou ils ressentent un mal-être absolu. Ils se sentent minables, pas aimé, raté et le seul moyen pour eux d'arrêté tout ce cauchemar c'est d'y mettre un terme et de ce laissé mourir.

J'ai vécu cette chose pendant plusieurs années pour plusieurs raisons, croyez-moi que ce n'est vraiment pas quelque chose de simple et surtout quelque chose à prendre au sérieux. Les personnes qui pratiquent la mutilation ont besoin qu'on les aide et non pas d'être jugé. Même s'ils ne veulent pas parler de leurs problèmes, alerter quelqu'un car tout peut vite arriver.

Je vous laisse cet article pour vous redonner de l'espoir. À ceux/celles à qui ça arrive, ne baissez pas les bras, rester fort. Oui vous mutilé va vous faire du bien, mais qu'un moment. Parlez-en, écrivez..

Quand ça arrive, on oublie trop souvent que notre entourage nous aime, votre famille et amies vous aideront ils feront en sorte que tous ça cesse.

Si vous vous mutilé, bouger vous les fesses. C'est à vous de prendre conscience qu'il faut arrêté . Il y aura toujours pire que vous, d'autres ont des maladies et se battent corps et âmes pour s'en sortir car ils veulent vivre. C'est une chance de vivre, L'oublier pas.

Prenez soin de vous, arrêtez tous ça. S'il vous plait..

SI vous n'avez personne à qui parlez, envoyez-moi un message sur la messagerie du blog (bdplume@hotmail.com) ou bien sûr mon twitter (Threeedecember).
 

 

 

 
Retour à l'accueil