Dear me,

Chère Marie, toi qui veux te projeter dans le futur pour voir à quoi tu sembleras plus tard, me voilà. Aujourd’hui tu as 18 ans, et je veux bien parler avec toi, je suis enfin prête. Tu as 12 ans et tu es déjà détruite. Tu en veux à tout le monde, tu vois noir et tout négativement. Mais Marie, relève la tête. Tu ne vois pas tout ce que tu rates dans ta vie. Ne te laisse pas tomber à cause d’un simple garçon qui t’a trahie, des amies qui t’ont laisser tomber ou bien des problèmes de familles, tu es jeune. N’écoute personne, vie pour toi. Vie, et arrête de te faire du mal parce qu’il n’en valent pas la peine et qu’ils s’en foutent de toi. Ne commence pas toutes ses bêtises sur ton corps, arrêtent ses plaies, arrête ce sang. Tu vaux bien mieux, mais écoute les gens te le dire, s’il te plaît. Je sais qu’aujourd’hui tu t’es fait une amie qui ne va pas te lâcher aussi facilement que tu ne le penses. Elle s’appelle Dépression, je sais qu’il n’y a qu’elle qui compte pour toi à ce moment, mais ne l’écoute pas. Sois forte, respire. Parce que je sais que tu y arriveras, mais que ça te restera en travers de la gorge et que les marques resteront toute ta vie. Aujourd’hui je viens te parler pour me livrer à toi, parce que j’ai honte et à la fois peur alors que je ne devrais pas. Je te parle à toi Marie, qui te laisse mourir à petit feu en te faisant du mal dans ta chambre en essayant de pas crier pour que personne ne t’entende parce que pour toi, ce n’était que ton problème et que tu pensais que tu étais seule. Mais bat toi ! Jette ces lames, et ne pleures plus ! Tu étais jeune et tu étais naïve, et même si tu avais fait une petite journée à l’hôpital et que ça ne ta pas suffit, oublie ça. Aujourd’hui tu es heureuse, ou du moins tu fais tout pour l’être et ne plus penser à 5 années.. Tu n’as toujours pas confiance en toi, mais ça arrive peu à peu parce que tu es bien entourée. Jette ces lames, et ne pleures plus ! Tu as souvent honte encore, tu te dis que tu as été minable, bête et très influençable. Tu te dis que tu as été bête d’aimer certaines personnes, qui t’ont au final blessée. Tu te dis que tu as été bête d’aimer certaines personnes, qui t’ont au final blessée. Aujourd’hui tu es une fille qui aura tout le temps peur de perdre quelqu’un, tu es une fille qui veut qu’on lui prouve qu’on l’aime. Et tu as tout à fait raison ! Laisser tomber ceux qui ne comprennent pas ton passé, ou qui se moquent, car la roue finie toujours par tournée. Aujourd’hui tu as besoin d’air, et de partir ailleurs car ça te fait tout oublier. Et c’est en voyagent que tu guériras Marie. Regarde-moi Marie, on a réussi. On s’en est sorti. On s’est longtemps battu ensemble, et souvent contre. Mais aujourd’hui Marie tu es là, on s’est battu. On s’en est sorti. Merci, Je t'aime, tu t'aime.

Merci à celles/ceux qui ont pris le temps de lire mon article.
Retour à l'accueil